« Week-end des solutions » organisé par l’AUF et l’IRD : quatre projets en agroécologie primés.

« Week-end des solutions » organisé par l’AUF et l’IRD : quatre projets en agroécologie primés.

Débuté le 22 avril dernier, « le week-end des Solutions » a officiellement refermé ses portes dans la soirée de ce 24 avril à l’Université Joseph KI-ZERBO au sein de l’amphithéâtre de l’UFR SVT. Atelier de collaboration visant à faire émerger des projets innovants en agroécologie, le « Week-end des Solutions » est une initiative du programme PARFAO (Promouvoir l’agroécologie par la recherche et la formation en Afrique de l’ouest). Les 72h d’atelier ont réuni une panoplie de parties prenantes autour du sujet de l’agriculture durable et de l’agroécologie dont les acteurs privés, ONG, associations et coopératives, etc.

Durant cet atelier, les participants ont bénéficié d’une idéation le premier jour avant d’être répartis en sept (07) groupes pour les travaux de réflexion. Chaque groupe devait réfléchir sur un sujet en agroécologie et y apporter une solution innovante. Le fruit des recherches a été présentées à un Jury qui a procédé à la délibération. Les 04 meilleurs projets ont été récompensés chacun par la somme de 3 millions de FCFA. Cette somme permettra aux bénéficiaires de mettre en exécution leurs idées. Les initiateurs des quatre (04) meilleurs projets retenus bénéficieront d’un accompagnement de l’Institut de Recherche Pour le Développement (IRD), de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et de leurs partenaires pendant 06 mois. CoLAB Burkina Faso, partenaire de cette initiative a en plus de son accompagnement octroyé la somme de 500 00F au projet BIORAAGA. Ce projet qui consiste à la mise en place d’une plateforme numérique pour favoriser l’écoulement de produits bio a été le meilleur projet des quatre projets retenus. Les promoteurs de BIORAAGA sont repartis alors avec une enveloppe de 3 500 000 CFA.

Pour rappel, le PARFAO est un programme lancé au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Sénégal visant à promouvoir la science de la durabilité, et donc une recherche ayant un impact sur les populations. C’est un projet co-porté et co-financé par l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et l’Agence universitaire de la francophonie (AUF).